image Jeune, challengeur et ambitieux

Zié OUATTARA


DARH de la Nouvelle Cosmétologie KAERA

Jeune, challengeur et ambitieux

Jeune, challengeur et ambitieux

Jeune, challengeur et ambitieux Zie OUATTARA fait partie de la nouvelle génération de RH qui par leur impact, revendiquent d’être au cœur de la stratégie de l’entreprise. Directeur de l’Administration et des Ressources Humaines (DARH) de la Nouvelle Cosmétologie KAERA et Vice-président de l’AGRH (Association des Gestionnaires des ressources humaines de la zone industrielle de la commune de Yopougon), ce travailleur acharné est un prodige des RH qui n’a qu’une volonté : suivre les traces de son PDG, cet autre jeune qui l’inspire.

De la comptabilité aux ressources humaines

Entré à la Nouvelle Cosmétologie KAERA fin 2012 à seulement 23 ans, Zié OUATTARA y a débuté sa carrière dans le domaine inhérent à sa formation de base, les finances et la comptabilité, avant de se voir confier le poste de DRH en mars 2015 puis DARH en juillet 2017.

« Je suis entré dans l’entreprise en tant que comptable. Puis l’entreprise dans sa dynamique de diversification a investi dans le domaine de la construction des maisons préfabriquées. Donc en 2014, j’ai rejoint cette entreprise du groupe en tant que Responsable Administratif et chef du projet », confie ce titulaire d’un Master 2 en Finances et Comptabilité, option Audit et Contrôle de Gestion. Seul employé de KAERA impliqué dans les activités de l’entreprise de construction des maisons préfabriquées au côté de son Président Directeur général, il fait ses armes dans la gestion des ressources humaines, avant de monter en grade dans cette fonction l’année suivante. « En mars 2015, le PDG a décidé que je sois aux affaires en ce qui concerne l’administration et les ressources humaines. Aussi, depuis le 01 Juillet 2017, suis-je le Directeur des affaires administratives et des ressources humaines ».

Pas passion, pas accident ! J’avais des challenges, des défis à relever et c’est toute une équipe qui a estimé que j’avais la carrure.

Zie OUATTARA n’est pas homme à s’embarrasser avec des considérations aériennes. Il est avant tout un homme de challenges qui aime relever des défis. « Pas passion, pas accident ! J’avais des challenges, des défis à relever et c’est toute une équipe qui a estimé que j’avais la carrure, » indique-t-il.

Un homme de challenges

Relevant des objectifs stratégiques de l’entreprise, la gestion des RH à KAERA est couplée avec la gestion administrative pour former la Direction de l’administration et des ressources humaines. En tant que responsable de cette direction, Zié OUATTARA, en plus des questions qui relèvent exclusivement de la gestion des ressources humaines, s’occupe de gérer les affaires administratives et les affaires extérieures, en étant le représentant de l’entreprise auprès de la CGECI.

Nous avions pour mission en 2013 d’obtenir la copie de l’étude d’impact environnemental qui prouve que sur le plan environnemental nous nous conformons aux normes. C’était tout un dossier qu’il fallait monter en collaboration avec un cabinet agréé. Nous avons réalisé l’étude en 2013 et j’ai soutenu le rapport devant une commission interministérielle à l’Agence nationale de l’environnement et le rapport a été validé avec succès.

A ce poste, il a conduit plusieurs missions visant à mettre l’entreprise en conformité avec la loi relativement à l’activité industrielle.

« Nous avions pour mission en 2013 d’obtenir la copie de l’étude d’impact environnemental qui prouve que sur le plan environnemental nous nous conformons aux normes. C’était tout un dossier qu’il fallait monter en collaboration avec un cabinet agréé. Nous avons réalisé l’étude en 2013 et j’ai soutenu le rapport devant une commission interministérielle à l’Agence nationale de l’environnement et le rapport a été validé avec succès », se souvient-il.

Une autre mission, un autre terrain de combat : « J’ai également suivi auprès du CEPICI le dossier de demande d’agrément à l’investissement qui est une facilité accordée aux entreprises nationales et autres pour pouvoir importer avec des exonérations des équipements de l’étrangers. J’ai monté le projet et j’ai réussi à avoir ce document ».

Outre ces deux projets majeurs, il portera avec succès celui conduisant à l’obtention du récépissé du CIAPOL (Centre Ivoirien Antipollution).

Sur le plan administratif, il est à la base de grands acquis : « Fin 2016, je me suis attaqué au projet du Prix ivoirien de la qualité. J’ai inscrit l’entreprise au Prix, piloté le processus qui a abouti à son obtention en 2017. Cela m’a valu une reconnaissance de ma hiérarchie (NDLR : il montre le tableau au mur). Après ce succès, l’entreprise a décidé de me prendre comme son représentant pour conduire son système a la certification ISO 9001. A cet titre, je collabore avec le Responsable Qualité après avoir créé ce poste au sein de la boite ».

Le business Partner

La vision de la fonction RH est dynamique chez M. OUATTARA. Pro actif, il n’est pas du genre à attendre les ordres dans son bureau.

« Je me considère plus comme un business Partner. Je ne m’assois pas dans mon bureau pour me contenter de ma fiche de poste classique. Je vais au-delà, j’essaie de m’intéresser à toutes les différentes activités de l’entreprise ; en cela, ma formation de comptable m’aide. J’essaie vraiment d’intervenir partout où je peux apporter des solutions. Je suis également à la recherche d’opportunités qui pourraient profiter à l’entreprise et quand j’en trouve, je fais des propositions au PDG, » reconnait-il.

Dans les débuts, je n’avais même pas accès au PDG. Mais j’essayais de me développer, de produire des choses professionnels, j’étais vraiment à la tâche. Je partais toujours vers lui avec des propositions jusqu’à ce qu’il remarque que j’avais du potentiel.

Côté travail, Zié OUATTARA sait se rendre disponible. « Il a y a des périodes où j’ai travaillé par exemple 24h/24. Quand je m’occupais de la comptabilité et que le cabinet DELOITTE CI devait certifier nos états financiers des exercices comptables, je pouvais passer deux semaines en train de veiller. Je n’hésite pas par exemple à appeler mon PDG à 23H pour des sujets qui ont trait au bon fonctionnement de l’entreprise. De sorte que même à minuit mon PDG peut m’appeler parce qu’il sait qu’il peut compter sur moi 24h/24h et 7j/7. C’est vraiment dans cette dynamique que je travaille avec lui », concède-t-il.

Pourtant, cette relation privilégiée avec son patron, il a fallu la bâtir par l’abnégation au travail, en prenant des initiatives pour faire des propositions à sa hiérarchie : « Dans les débuts, je n’avais même pas accès au PDG. Mais j’essayais de me développer, de produire des choses professionnels, j’étais vraiment à la tâche. Je partais toujours vers lui avec des propositions jusqu’à ce qu’il remarque que j’avais du potentiel ».

Il en va de même avec les collaborateurs. S’il a le privilège d’être l’un des plus anciens de l’entreprise, il ne trouve que des avantages à son jeune âge : « Je n’ai pas une relation de supérieur à subalterne avec mes collaborateurs. Je donne le respect qu’il faut à mes aînés et je leur demande conseil », explique-t-il même s’il reconnait être ferme dans ses décisions quand il s’agit de sanctionner.

Son mentor

« La chance que j’ai eu, c’est que mon PDG est également jeune. C’est un mentor pour moi, c’est un exemple à suivre. C’est quelqu’un dont j’ai envie de suivre les traces, c’est-à-dire réussir mon parcours ».

Sa relation empreinte de sincérité et de confiance avec son patron, Zié en est très fier. « Le 31 janvier 2014 est une date que je ne peux pas oublier. Lors du forum ICI 2014 à hôtel IVOIRE, j’étais avec le PDG dans le hall de l’hôtel Ivoire. Nous échangions quand il m’a regardé droit dans les yeux et m’a dit ‘’ Zié OUATTARA, je suis très fier de toi parce que tu es honnête, tu es courageux et tu es loyal, et cette loyauté tu ne la regretteras pas’’. Je traversais une période un peu difficile en ce moment et ces mots ont suffi à me remotiver et à décupler mon engagement ».

Je fais également un clin d’œil à ces collègues des premières heures pour leur conseil et leur soutien il s’agit de M. TOURE SANOUSI Directeur d’Usine, Ibrahima Kalil Responsable Commercial Afrique de l’Ouest et Mlle YATTABARE Fatoumata Directrice Financière ainsi qu’a tous mes collaborateurs.

Marius Tanoh