Avoir le sens du contact : les métiers compatibles

Avoir le sens du contact : les métiers compatibles

Accueillantes, chaleureuses, sociables, serviables, amicales, sympathiques, certaines personnes sont douées pour se faire des amis. Evidemment, dans un monde où la communication est omniprésente, avoir le sens du contact est bénéfique. Mais pas que… Magloire Batoua, Directeur du Centre d'informations et d’orientation (cio) d’Aboisso dévoile les avantages et les limites d’un tel atout.

Quelle importance accordez-vous aux prédispositions dans le choix d’un métier ?

Parler de prédispositions suppose qu’un travail d’observation ou un entretien a été fait avec un individu lambda et qu’à la suite, des diagnostics ont été posés.
C’est au regard de tout cet ensemble que nous pourrons faire des suggestions quant au choix de métier que l’interlocuteur, le client ou l’apprenant doit faire.
Néanmoins nous reconnaissons avec vous que ce que nous appelons communément «prédispositions » après observations sont des aptitudes, des attitudes et intelligence que l’apprenant démontre naturellement et qui sont innées. Et ces aptitudes et/ou attitudes répondent soit aux traits de personnalité, soit aux valeurs ou aptitudes potentielles requises pour exercer tel ou tel métier. La prise en compte des curricula de formations, les diplômes obtenus et les mentions ne viendront que pour départager les postulants.

Attardons-nous aujourd’hui sur ceux dont on dit qu’ils ont le sens du contact. Par quoi les reconnait-on ?

Comme traits de personnalité, nous pouvons avancer quelles sont accueillantes, chaleureuses, sociables, serviables, attentives aux autres, amicales et sympathiques.

L’expression « sens du contact » me fait penser à la fonction conative dans la théorie du langage de R. JAKOBSON.
Comme traits de personnalité, nous pouvons avancer quelles sont accueillantes, chaleureuses, sociables, serviables, attentives aux autres, amicales et sympathiques.
Les personnes qui ont le sens du contact sont identifiables à leur envie d’aider autrui. On les retrouve très épanouis dans les métiers où elles s’effacent pour laisser éclore la personnalité des autres en situation de faiblesse ou de déséquilibre. Elles aiment animer des séances de formation ou d’information. Elles aiment aussi renseigner, accompagner, veiller au bien-être des autres. En somme, rendre service à autrui, éduquer, divertir et entrer en contact avec autrui.

Jusqu’où cela peut être bénéfique pour eux dans la société ?

Si vivre c’est se rendre utile aux autres, alors pourquoi ne pas communiquer sa bonne humeur, sa sympathie, sa convivialité, et sa compassion dans les cas douloureux ?
L’objectif de l’homme sur la terre c’est d’atteindre la perfection! A défaut, il faut agir de telle sorte que l’on se souvienne des bonnes actions posées tous les jours. Très souvent, les gens qui ont le sens du contact sont difficilement oubliés vu la qualité et la franchise des actes posés ou gestes faits au cours des laps de temps passés en leur compagnie.

Ces personnes qui ont le sens du contact deviennent des proies faciles pour ces manipulateurs qui foisonnent dans notre société en pleine métamorphose.  Alors pour éviter d’être la victime de personnes qui ont tendance à exploiter cette supposée faiblesse, il faut inculquer à nos enfants les valeurs humaines, la notion de l’esprit critique, et à savoir discerner le bien du mal.

Doit-on encourager son enfant à avoir le sens du contact ?

Je pourrai d’emblée répondre par l’affirmative! Etre altruiste n’est pas une mauvaise chose mais il faut savoir doser. Manifester de l’empathie n’est pas une mauvaise attitude non plus. Autant l’on se trouve plonger dans ce grand village planétaire avec les progrès technologique et informatique, il serait quelque peu déraisonnable de dire à son enfant d’adopter une attitude d’autarcie, de vivre replier sur soi, de refuser tout contact avec autrui et de ne pas être expressif.

Dans quelle proportion ?

Nous vivons dans une société où le gain facile devient l’apanage des individus de peu de valeur. Les personnes qui ont le sens du contact, vu leur trait de personnalité qui est de s’effacer au profil des autres, de rendre le quotidien des autres meilleurs, ces personnes qui ont le sens du contact dis-je, deviennent des proies faciles pour ces manipulateurs qui foisonnent dans notre société en pleine métamorphose. Alors pour éviter d’être la victime de personnes qui ont tendance à exploiter cette supposée faiblesse, il faut inculquer à nos enfants les valeurs humaines, la notion de l’esprit critique, et à savoir discerner le bien du mal.
Mais tout compte fait, il serait souhaitable que de temps à autre, l’enfant puisse manifester ou encore affirmer son point de vue.

Pour les personnes qui ont le sens du contact, elles se sentiront plus à l’aise dans les métiers de la santé, des sciences sociales, des ressources humaines, de l’éducation, des relations interpersonnelles, ou de l’engagement humanitaire.

Quels sont les métiers où les personnes qui ont le sens du contact peuvent le mieux s’exprimer et réussir ?

Pour réussir une carrière dans un ordre de métier, il faut d’abord aimer ce que l’on fait et manifester de la passion pour ce que l’on a à faire. Sans ces préalables, le métier que vous exercerez sera considéré comme une corvée et vous tomberez dans la routine.
Cependant pour les personnes qui ont le sens du contact, elles se sentiront plus à l’aise dans les métiers de la santé, des sciences sociales, des ressources humaines, de l’éducation, des relations interpersonnelles, ou de l’engagement humanitaire.

Y aurait-il des domaines d’activités qui ne leur réussissent pas bien ?

Effectivement! Ces personnes qui ont le sens du contact sont des personnes qui aiment la compagnie des autres, qui aiment rendre service et se mettre au service des autres. Autant elles n’aiment pas affirmer leur point de vue, ne leur demander pas de faire tous les métiers qui nécessitent de l’engagement physique, les travaux manuels ou physiques. Par ailleurs, les métiers de l’art graphique, du cinéma, de l’esthétique, les métiers du droit, les métiers du bâtiment ou de l’agriculture sont tous des casse-têtes pour eux.

Quels conseils à ceux, élèves, étudiants ou diplômés qui ont cette prédisposition ?

Comme je le disais tantôt, pour intégrer un ordre de métier, il faut faire au préalable de la recherche documentaire et avoir un projet professionnel bien ficelé. Connaitre son profil et ses traits de personnalité pour savoir si oui ou non il y a une interaction naturelle entre le métier rêvé et vous. Si vous ne ressentez pas assez de joie à exercer ce métier, de grâce ne tentez pas le diable! Vous serez un mauvais travailleur.
Parlant des personnes qui ont le sens du contact, il serait souhaitable pour elle qu’elles cherchent des métiers qui vont mettre en exergue les valeurs qui sommeillent en elle telle que l’écoute des autres, le respect d’autrui et des règles établies, l’altruisme, la foi dans la vie, la générosité, la tolérance et l’entraide.

Magloire Batoua

Directeur du Centre d'Informations et d’Orientation d'Aboisso

M.T