Bouaflé : Les orpailleurs clandestins narguent la gendarmerie

Bouaflé : Les orpailleurs clandestins narguent la gendarmerie

Le département de Bouaflé, notamment les sous-préfectures de Bégbéssou, Kossou, est envahi depuis quelques années par des orpailleurs clandestins, venant, pour la plupart des pays voisins du nord de la Côte d’Ivoire. Malgré les opérations de déguerpissement menées par des éléments de la gendarmerie nationale, ces exploitants illégaux sont toujours présents. Chaque fois qu'ils sont déguerpis par les agents des forces de sécurité, ils reviennent se réinstaller en toute impunité. Conséquences de cette activité illégale : la prostitution, la cherté de la vie (le kilogramme de viande est vendu à plus de 2000 f contre 1000F dans les localités sans site), l’insécurité (vols, coupeurs de route), la vente et la commercialisation des drogues et stupéfiants, la dégradation de l'environnement, etc. « Nous avons procédé récemment à des déguerpissements dans ces villages. Nous brûlons le matériel trouvé sur place. Mais dès que nous donnons dos, ils reviennent s'installer. Des villageois favorisent leur réinstallation. Nous manquons de moyens. On n'a pas de carburant, on n'a pas de véhicules non plus. Alors que ce sont des zones difficiles d'accès. C'est vraiment compliqué », explique un sous-officier de gendarmerie sous couvert d'anonymat. Avant de plaider « Il serait intéressant que nos patrons nous versent une petite prime pour motiver les éléments dans cette lutte contre l'orpaillage clandestin, qui détruit l’environnement ». Le sous-préfet de Bégbéssou, Gossié Appolinaire quant à lui a demandé aux populations à faire barrage à l'orpaillage clandestin. « Si des gens viennent pour exploiter de l'or dans votre village, demandez-leur de vous montrer le document qui les y autorise. Le village perd avec l'orpaillage clandestin. Si des sociétés exploitent l'or chez vous, elles construisent des écoles, des centres de santé, des routes et pompes hydrauliques », a-t-il fait remarquer.


Y.K. (Correspondant Régional) 


Rédaction