CGECI ACADEMY : la volonté du patronat ivoirien d’en faire le rendez-vous incontournable du secteur privé

CGECI ACADEMY : la volonté du patronat ivoirien d’en faire le rendez-vous incontournable du secteur privé

La CGECI ACADEMY organisée par la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) pour favoriser l’éclosion de jeunes entrepreneurs ivoiriens a gagné en galon. Et c’est peu de le dire avec la 6ème édition qui a ouvert ses portes ce vendredi 29 septembre 2017, au Sofitel Hôtel d’Abidjan, devant un aéropage d’invités de marque au premier rang desquels, le Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, Amadou Gon Coulibaly, le ministre guinéen de l’Industrie, des Pme et de la Promotion du secteur privé, Aboubacar Barry, le Mouvement des entreprises françaises (MEDEF), le patronat guinéen et HEC Paris, partenaire officiel de l'évènement.

Dans son discours, Jean-Marie Ackah, Président de la GGECI a fait un constat peu reluisant pour justifier le thème de cette 6ème édition : ‘’Devenir un champion national’’. « L’histoire nous rappelle que les pays qui ont réussi la transformation économique se sont appuyés sur un secteur privé national fort. Mais en Côte d’Ivoire le diagnostic est sans appel, les champions nationaux sont quasi-inexistants », a-t-il déploré.

Ce cri de cœur mué en leitmotiv du patronat ivoirien est un enjeu crucial pour la Côte d’Ivoire qui aspire à l’émergence. En effet, pour forger les champions nationaux de l’entrepreneuriat, le patronat ivoirien construit depuis le lancement de la première édition de la CGECI ACADEMY un pont entre générations, entre les porteurs de projets, les créateurs de start-up et leurs aînés, des dirigeants d’entreprises expérimentés. Mais le président de la CGECI, Jean-Marie Ackah, nourrit de plus grandes ambitions pour ce forum.

Pour rappel, il a incité, à la veille de l’évènement, tous les chefs d’entreprises à participer à cette édition de la CGECI ACADEMY. L’objectif étant que cette plate-forme devienne « véritablement le forum annuel de rencontres du secteur privé ivoirien ».

Fidèles à ce rendez-vous dont ils sont la cible première, de nombreux porteurs de projets et start-up dans les secteurs de l’énergie, de l’agriculture, de la restauration, des Tic, du café-cacao, du BTP, etc., ont pu ainsi échanger lors de panels avec des chefs d’entreprises sur des sujets d’intérêt tel que : ‘’L’argent ça compte ! chiffrez votre projet et séduisez les financeurs’’ ou encore ‘’Financement de l’amorçage et financement de l’innovation. Quelles pratiques ? Quelles approches », qui ont suscité des échanges intenses et constructifs.

M.T