FABRICATION DE L’ATTIEKE : La Turquie offre une broyeuse à des productrices

FABRICATION DE L’ATTIEKE : La Turquie offre une broyeuse à des productrices

L'Agence turque de coopération et de développement (TIKA) par le biais de l'ambassadrice de Turquie en Côte d’Ivoire, Esra Demir, vole au secours des productrices d'attiéké de Sikensi, en leur offrant une broyeuse de tubercule de manioc afin qu'elles puissent développer leurs activités.

L'ambassadeur de Turquie à Abidjan, Esra Demir, a remis vendredi 8 décembre 2017 une broyeuse de tubercule de manioc à la présidente de I’ONG « Femmes battantes » à sa résidence de Cocody-Danga. La broyeuse d'un coût de 1,6 million Fcfa a une capacité de traitement de 1,5.t de manioc frais par heure. Elle est constituée d'un sémouleur-défibreur d'une capacité d’une centaine de kilogrammes par jour et d'un essoreur d'une capacité d'une centaine de kilogrammes par heure.

L'ambassadrice Esra demir a encouragé les actions de l'Ong qui, selon elle, s'inscrit dans la défense des intérêts de la femme dans la lutte contre la pauvreté et accomplit des efforts importants pour le respect et la dignité de la femme.

« J'espère que ce don de broyeuse de manioc permettra non seulement à plusieurs femmes ivoiriennes d'avoir du travail mais permettra également de produire du bon attiéké », a souhaité la diplomate turque.

La présidente de l'ONG, Akouman Appoline, s'est félicitée de ce don qui va permettre aux femmes de se prendre en charge, de lutter contre la pauvreté, et d'aider à la scolarisation de leurs enfants. « Ce don vise aussi à accroître les ressourcés des productrices d'attiéké en induisant un gain de temps ainsi qu'une baisse du coût de production », a-t-elle souligné.

Notons qu’en Côte d'Ivoire, le manioc est le deuxième produit vivrier après l'igname. Il contribue à grande échelle à l'alimentation des populations, avec une production estimée à 4,54 millions de tonnes en 2016, selon des données de la direction de la Production et de la sécurité alimentaire du ministère ivoirien de l'Agriculture et du Développement rural.


Kouamé G

Rédaction