Fabrication illégale des sachets plastiques : Des usines de la Z I de Yopougon fermées

Fabrication illégale des sachets plastiques : Des usines de la Z I de Yopougon fermées

Des usines de la zone industrielle de Yopougon, toujours inscrites dans la violation du décret portant interdiction de la production, de l’importation, de la commercialisation, de la détention et de l’utilisation des sachets plastiques, ont été mises sous scellé le mardi 19 septembre 2017. Ce sont notamment les sociétés NIP, DPC et une autre, sans aucun identifiant.

Dans la dernière, dans une importante pièce hermétiquement fermée, le personnel du gérant Nader Jazini, 22 ans, produisait des bobines de sachets d’eau avec des étiquettes aussi variées que outrageantes tel que ‘’Eau bénite’’, Eau Elohim’’ ‘’Vita Eau’’. Jazini. Absent lors de la descente, le gérant est passé à table, et reconnu qu’il agissait sans aucune autorisation d’exercice et, mieux, qu’il violait la mesure d’interdiction des sachets plastiques. Les pièces à convictions prélevées et les aveux du gérant, ont conduit à l’arrêt de la production et à la mise sous scellé de la fabrique.

Dans les deux premières usines, la découverte de spécimens de grands rouleaux de sachets plastiques ‘’Awa sachets garantie’’ et des détails inscrits dans un registre de production ont trahi le gérant Christian Badreddine. Selon la Brigade de salubrité, les sociétés NIP et DPC, sous des dehors d’un recyclage régulier, continuent sournoisement de fabriquer des bobines de sachets plastiques. Là, également la loi s’est appliquée.

Notons que les éléments de la Brigade de salubrité de l’Agence Nationale de la Salubrité Urbaine (ANASUR) ont mené l’opération avec l’aide des Forces publiques.

B.B