Insertion professionnelle: Une nouvelle plateforme pour faciliter l’employabilité des jeunes

Insertion professionnelle: Une nouvelle plateforme pour faciliter l’employabilité des jeunes

La question de l’emploi, particulièrement des diplômés qui sortent de notre système de formation, reste une préoccupation majeure pour la Côte d’Ivoire. 

Les jeunes diplômés avec ou sans expérience professionnelle ont désormais un nouveau créneau pour s’insérer dans la vie active. Cette plateforme a été présentée le 13 novembre, lors de la conférence de presse au siège de l’organisation à la Riviera-Attoban.

A cette occasion, le promoteur d’Actinobis, Achille Koukou, a expliqué que « s’il est évident que l’inadéquation de la formation-emploi est une raison fondamentale de l’échec des candidats, il apparaît clairement que la plupart des nouveaux diplômés manquent des fondamentaux qui pourraient faciliter leur intégration et leur adaptation à la réalité de l’entreprise ». 

C’est la raison pour laquelle, il a mis en place cette plateforme pour apporter une réponse qui permettra de réduire le gap entre les cours théoriques, les connaissances de base et les outils d’efficacité en entreprise. L’objectif est « d’apprendre aux jeunes de façon concrète la manière se tenir en entreprise », a indiqué Achille Koukou. 

Pour y arriver, cette organisation mise sur l’appui de jeunes cadres diplômés qui occupent de hautes responsabilités dans des entreprises et institutions de la place. « Il y a des mentors dans différents secteurs d’activités qui viennent partager leurs expériences, succès et échecs afin d’aider et motiver les plus jeunes », a-t-il indiqué. 

Le directeur des opérations, Mathurin Konan, lui, a fait savoir que cette plateforme s’adresse aux jeunes diplômés ayant un niveau minimum Bac+2 et Bac+3. Ils doivent d’abord s’inscrire en ligne, puis passer un test de sélection avant de participer au Bootcamp (camp d’entraînement) de deux mois. « C’est à l’issue de ce processus que les jeunes sont bien outillés puis insérés pour des stages ou emplois dans des entreprises partenaires », a-t-il dit. 


Rédaction