Konan Francis, ex-étudiant en médecine devenu naturothérapeute : ‘’Je guéris le sida à l’aide du sérum PurifiK+ ‘’

Konan Francis, ex-étudiant en médecine devenu naturothérapeute : ‘’Je guéris le sida à l’aide du sérum PurifiK+ ‘’

Un ancien carabin défraie la chronique, il a mis sur pied un sérum, PurifiK+ qui selon les témoignages, réduit la charge virale des malades du sida jusqu’à la guérison totale et traite les hépatites B et C.

A quelques encablures du carrefour Samaké, un laboratoire, le Centre international de recherche naturo-thérapeutique (Cirna), spécialisé dans le traitement des malades du sida et des hépatites B et C, draine du monde. Des personnes intéressées par le remède de ces maladies déferlent dans ce sous quartier de la commune d’Abobo. Des automobilistes accoudés à leurs voitures attendent que la secrétaire du chef du centre leur fasse signe de venir. Le maître du centre, Konan Francis, possèderait un médicament très « efficace » selon certaines personnes rencontrées. « Grâce à ce produit, mon frère qui avait perdu presque la mémoire à cause du VIH, a retrouvé toutes ses facultés mentales après seulement 3 mois de traitement. J’espère que dans les 3 mois à venir il sera totalement débarrassé de cette maladie », raconte Fanta C.

Un autre patient qui a voulu garder l’anonymat témoigne : « Il n’y a pas de maladie incurable. Depuis deux mois que je suis mon traitement, ma charge virale est passée de 4,120 à 2,005. Ce qui m’a naturellement redonné l’espoir ». Comme ce dernier, tous ceux qui souffrent des hépatites B et C et du Vhi, qui fréquente le Cirna croient dur comme fer que la solution à leur problème se trouve dans ce liquide jaunâtre fait à base de plantes. 

Sérum- : le PurifiK+ remède miracle ?

Au Cirna, les personnes déclarées séropositives sont soumises à un seul et même traitement : le PurifiK+. La particularité de ce sérum, selon de nombreux utilisateurs, est qu’il réduirait progressivement le taux du virus du sida dans l’organisme jusqu’à obtenir son élimination totale tout en augmentant le taux de CD4.

A l’instar de tous les naturothérapeutes qui vont plus loin dans leurs démarches de soins naturels, ce grâce à une formation plus poussée, il soumet ses patients à des examens biologiques. « Avant de commencer un traitement, nous soumettons les patients atteints du Vih à des examens sérologie-rétrovirales et de comptage lymphocytaire. Après ces différents tests, le patient peut commencer son traitement », explique Francis Konan, directeur du Cirna. Pour prouver l’efficacité de son sérum, il nous montre les résultats de deux patients dont un après 2 mois de traitement serait redevenu séronégatif. « Seuls ceux qui n’ont pas encore utilisé PurifiK+ ont du mal à croire en l’efficacité de ce sérum. Le problème c’est que nos patients une fois guéris refusent de témoigner à visage découvert », déplore-t-il.

De la médecine à la naturo-thérapeutique

Inscrit à la faculté de médecine de l’université d’Abobo-Adjamé, Konan Francis a arrêté ses études après que sa mère soit tombée gravement malade. Atteinte du sida, elle a succombé à la maladie après plusieurs mois de terribles souffrances. « C’est depuis le décès de ma mère que je me suis mis à la recherche de remèdes du sida. Sa disparition m’a beaucoup affecté. Après plusieurs années, j’ai découvert PurifiK+ , un puissant antibiotique miraculeux fait à base de plantes naturelles qui détruit tous les virus et bactéries dans le corps. Cela est prouvé. Je guéris le sida à l’aide du sérum PurifiK+ ».

Rédaction