Lutte contre l’orpaillage clandestin : Le gouvernement veut accélérer le processus de délivrance de permis d’exploitation minière

Lutte contre l’orpaillage clandestin : Le gouvernement veut accélérer le processus de délivrance de permis d’exploitation minière

A l’issue du Conseil des Ministres du 11 octobre 2017 à Abidjan, le Porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Nabagné Koné, a annoncé que le renforcement du dispositif gouvernemental de lutte contre l’orpaillage clandestin a abouti au démantèlement de 228 sites illicites et contribué à l’instauration de l’ordre dans ce secteur.

« Une opération de fermeture menée du 03 au 17 septembre 2017 sur les sites illicites a abouti au démantèlement de 228 sites d’orpaillage sur l’ensemble du territoire national, à l’interpellation de 64 personnes, à la destruction d’environ 7000 abris de fortunes et de plusieurs centaines d’engins et d’équipements d’exploitation minière », a révélé le Porte-parole du gouvernement.

Pour Bruno Koné, dans la dynamique de cette opération, le gouvernement a décidé d’accélérer le processus de délivrance de permis d’exploitation minière, afin de permettre l’installation d’opérateurs légaux et de consolider les actions de déguerpissement. Ainsi, selon lui, 49 permis d’exploitation pour l’or ont été octroyés dont 41 pour l’exploitation minière semi-industrielle et huit (8) pour l’exploitation artisanale. 

Entre autres mesures pour renforcer et accroître la lutte contre l’orpaillage illicite, le Porte-parole du gouvernement a évoqué la poursuite de la délivrance d’autorisations formelles d’exploitation ; la surveillance des sites déguerpis ; une plus grande implication et responsabilisation du corps préfectoral, des rois et chefs traditionnels, ainsi que des élus et cadres. La poursuite et le renforcement des actions de sensibilisation, le renforcement des mesures judiciaires avec une implication plus forte des magistrats figurent également au titre des décisions arrêtées.

Source : gouv.ci

Rédaction