Lutte contre la mortalité maternelle en Côte d’Ivoire :L’ONG Sauvons 2 viesorganise des consultations fo-raines à Issia et Divo

Lutte contre la mortalité maternelle en Côte d’Ivoire :L’ONG Sauvons 2 viesorganise des consultations fo-raines à Issia et Divo

En partenariat et avec l’appui technique de l’UNFPA, l’ONG Sauvons 2 vies a organisé des sessions de consultations foraines dans les districts sanitaires D’Issia (Boguédia) et Divo (Hiré)du 24 au 28 juin 2019. 

Dans le cadre deses campagnes d’information et de sensibilisation de masse à l’attention des femmes enceintes et des mères, l’ONG Sauvons 2 vies a pris ses quartiers du 24 au 28 juin 2019 à Boguédia aucentre de santé urbain à base communautaire (CSU COM) et dans les quartiers deMinian et Bissaguhé, puis au CSU COM d’Hiré.

A travers cette campagne dans ces deux villes du centre-ouest de la Côte d’Ivoire, il s’agissait d’améliorer la disponibilité et la qualité de SR/PF/VIH et de la santé sexuelle dans les dits districts sanitaires.

Il était question notamment de sensibiliser les femmes et les hommes des communautés dans ces districts sanitaires ; d’organiser des séances de consul-tations prénatale (CPN), de consultation postnatale (CPoN), de planification familiale (PF) et de dépistage du cancer du col de l’utérus ; et enfin de former sur site les prestataires de santé en technologie contraceptive (pose et retrait de DIU et implants) et à la prise en charge des violences sexuelles.

Grande mobilisation des populations

Témoignage de l’engouement suscité par cette campagne de sensibilisation, la mobilisation massive des populations (femmes et hommes)qui ont pris part aux activités de sensibilisation et de consultation.Tous les contraceptifs disponibles ont été administrés sur place (pilules, injectables, DIU,implants, contraceptifs masculins et féminins). L’importance d’accoucher à la maternité en présence d’un personnel qualifié a été réitérée par les équipes de coordinations de suivi et de supervision sous le contrôle du directeur départemental de la santé et les membres superviseurs de l’ONG Sauvons 2 vies. Les sages-femmes prestataires des districts visités ont aussi bénéficié de coaching pour l’amélioration de leurs pratiques quotidiennes.



Situation alarmante de la mortalité maternelle

Notons que l’ONG Sauvons 2 vies, engagée sur le front de la lutte contre la mortalité maternelle en Côte d’Ivoire, ne cesse de tirer la sonnette d’alarme sur la gravité de la situation de la santé maternelle et néonatale en Côte-d’Ivoire.

En effet, selon l’Enquête Démographie et Santé de l’année 2012 (EDSCI 2012) qu’elle cite, le ratio de mortalité maternelle est de 614 décès pour 100 000 naissances vivantes en Côte d’Ivoire ; en d’autre terme, le rapport des décès maternels pendant les accouchements avoisineles 20 décès maternels par jour. « Ces décès évitables dans leur immense majorité ne sont pas dus à des mala-dies incurables. Ils sont le fait du manque d’accès à la planification familiale, de soins élémentaires, de conseils durant la grossesse et d’une assistance qualifiée lors de l’accouchement qui sont les principales causes de cette perte de vies humaines », regrette la présidente de l’ONG, Madame SOWKadidia, non sans rappeler l’impact négatif de ses décès au-delà de la sphère familiale.

Aussi, l’ONG Sauvons 2 Vies s’est-elle impliquéerésolument auprès du ministère de la Santé et de l’hygiène publique et avec des organisations du système des nations uniesdans la mise en œuvre d’actions concrètes pour une réduction considérable et rapide de ce taux de mortalité.


Rédaction