Opération de délimitation des territoires villageois : Bamba Cheick Daniel met en garde le corps préfectoral

Opération de délimitation des territoires villageois : Bamba Cheick Daniel met en garde le corps préfectoral

Une opération de délimitation des territoires villageois a été lancée ce mardi 13 Mars 2018 à la salle des réunions de la préfecture de Bouaflé par le ministre Bamba Cheick Daniel, Directeur Général de l’Agence Foncière Rurale(AFOR). Celui-ci n’a pas mâché ses mots en présence du préfet de région, du préfet du département de Bouaflé, de tous les Sous-préfets, des élus, du représentant de la Banque Mondiale, des chefs de villages et de terre, des représentants des jeunes et des femmes et des chefs de services.

Au regard de la sensibilité de la question du foncier en Côte d’Ivoire, le Directeur Général de l’AFOR a mis en garde les autorités publiques dans les régions : « L’opération concerne seulement la délimitation des territoires. Elle vise à donner aux autorités administratives, un instrument de gestion, et aux villages une lisibilité de leurs limites. Il n’est ni un prétexte pour agrandir les territoires, ni une occasion pour exproprier quelqu’un, encore moins une occasion pour délivrer des certificats fonciers. Pour ce faire, l’opération débutera par les villages qui ont moins de problèmes fonciers. A vous, le corps préfectoral en général, ce projet engage vos responsabilités, il y va de votre carrière professionnelle ».

Pour la réalisation de cet important programme, la Direction du Foncier Rural à choisi l'entreprise MFDIBAT comme opérateur technique ; lequel est attributaire de 885 villages à délimiter. MEDIBAT interviendra dans huit (08) Régions qui comptent 17 départements et 59 Sous-préfectures.

« Le Programme d'Appui au Foncier Rural (PAFR) vise à sécuriser le foncier rural ; assurer la délimitation formelle des villages (préalable à la sécurisation foncière des droits coutumiers collectifs ou individuels) ; améliorer la gouvernance (notamment le cadre stratégique, institutionnel et juridique du secteur foncier) ; renforcer la paix et la cohésion sociales en Côte d'Ivoire en prévenant les risques de tensions intercommunautaires », a expliqué M. Bamba Moussa, chef du Foncier Rural de l’Entreprise MEDIBAT.


G Kouamé 


Rédaction