image Responsable qualité

Mme Bouo née Konaté Aïssata


QUIPUS Afrique (Transport)

Responsable qualité

Responsable qualité

Quipus Afrique est une entreprise qui propose des solutions innovantes dans le domaine du transport. Engagés dans la démarche qualité avec une certification ISO 9001 version 2008, l’entreprise est en train de passer à la version 2015. Un projet qui tient à cœur à Konaté Aïssata, Responsable Qualité, qui évoque le lien indéfectible qui la lie à ce métier.

« C’est un métier que j’ai pratiqué toute la vie. La qualité a toujours été dans mon quotidien. Pour moi, la recherche de la perfection, la recherche de la satisfaction d’autrui, la volonté d’offrir quelque chose de bien fait à son entourage a toujours été important. Voilà comment je me suis retrouvée à faire ce métier que j’exerce depuis 10 ans maintenant », raconte celle pour qui le qualiticien doit accompagner l’entreprise dans sa quête de satisfaction de ses clients et l’aider à atteindre ses objectifs.

« Les gens ne voient pas forcement le rapport entre la qualité et le transport. Pourtant, en définitive, il s’agit toujours de la recherche de la satisfaction du client », relève-t-elle, expliquant les aspects de son métier qui lui plaisent le plus. 

«La joie dans ce métier, c’est de voir un produit saint de qualité et apte à la consommation sans danger pour le consommateur. En termes de service, c’est de voir le client satisfait de la qualité du service qu’on lui propose. Et en termes de structure d’organisation, c’est de constater la fluidité du travail », explique-t-elle.

Mais le seul bémol dans ce métier, à en croire la responsable qualité de QUIPUS Afrique, c’est souvent la mauvaise compréhension que les travailleurs peuvent avoir au sujet des attentes en matière de qualité. « Même le consommateur ne comprend pas toujours le bien fondé de notre démarche », regrette-t-elle.

Toutefois, la profession aurait de plus en plus de visibilité aujourd’hui, à l’en croire, même si elle reconnaît que ce n’est pas au même niveau qu’en Europe.

Côté rémunération, tout en soulignant le fait que les qualiticiens ivoiriens ne sont pas logés à la même enseigne selon la taille, les ambitions et l’engagement des entreprises dans la démarche qualité, elle estime que ceux-ci sont encore sous payés par rapport à leurs pairs des pays développés. 

« C’est un métier qui peut nourrir son homme même si les salaires des qualiticiens ne sont pas encore valorisés par rapports à leurs attentes, contrairement aux pays développés où ils ont de très bons salaires », affirme cette responsable qualité dont le challenge est de permettre à son entreprise de devenir prix national de la qualité dans les prochaines années.  

Rédaction

LE DEBUT DU DOSSIER