Severin Gnanté : danseur et chorégraphe professionnel

Severin Gnanté : danseur et chorégraphe professionnel

Directeur de la Compagnie artistique Amoussou de Guinée, l’Ivoirien Severin Gnanté a fondé à Conakry l’Ecole de cirque acrobatique, de musique et de danses traditionnelles africaines. Depuis la création de l’école en 2003, il cumule les trophées dans son pays d’adoption. Premier Prix du Festafolg (Festival folklorique de Guinée) en 2005 et premier Prix de la plus belle prestation chorégraphique au Festag (Festival traditionnelle de Guinée) en 2006, pour ne citer que ces deux distinctions.

Natif de Piandrou dans la sous-préfecture de Nidrou, Severin Gnanté n’a pas embrassé la carrière de danseur par hasard. Issu d’une lignée de danseurs traditionnels wè, dans le Grand Ouest de la Côte d’Ivoire, l’environnement familial lui aura frayé le chemin de la danse.

« Ma mère Henriette Maingnonlou était la meilleure danseuse de ‘’tématé’’ dans la préfecture de Kouibly. Et mon grand-père Blah Gnanté Jean fut aussi le président de la troupe folklorique ‘’Tematé de Piandrou’’, raconte-t-il.

Bercé par le rythme vivifiant de la danse du terroir aux côtés des siens, Sévérin Gnanté en porte fièrement l’étendard, après avoir ‘’traîné sa bosse’’ dans sa région natale, glanant au passage quelques lauriers.

« J'ai commencé véritablement en 1986 au clair de lune au village par la danse du terroir. Puis en 1988, j’ai intégré le groupe Guéléman de Sahidrou dont je fus le meilleur danseur. En 1990, ce fut avec le groupe Enwaiwon de Piandrou. En 1991, ma première participation à Varietoscope avec les Guégonpki de Man s’est soldée par une victoire en final », évoque-t-il son parcours.

Aujourd’hui, bien installé au pays d’Alpha Condé réputé pour ses ballets et ses ensembles artistiques, Sévérin Gnanté irrigué à la racine par le ‘’tématé’’ fait son bonhomme de chemin.

Rédaction