Vitesse internet : la Côte d’Ivoire et les autres pays africains à pas de tortue

Vitesse internet : la Côte d’Ivoire et les autres pays africains à pas de tortue

Selon la Worldwide Broadband Speed League (la ligue mondiale de la vitesse à large bande), la plupart des pays ayant la vitesse Internet la plus lente se trouve principalement en Afrique.Dans ces pays-là, il faudrait plus d’une journée pour télécharger un film en haute définition de 7,5 gigabytes (GB).

Le rapport montre que les écarts de vitesse entre les différents pays restent très importants dans la mesure où les cinq pays les plus rapides ont des vitesses de téléchargement environ 40 fois plus rapides que les cinq plus lentes.

Singapour occupe la première place avec un débit de 55,13 mégabits par seconde, tandis que le Yémen dernier du classement comptabilise une moyenne de 0,34 Mbps.

De façon générale, aucun des 39 pays africains n’atteint une vitesse moyenne de 10 Mbps (considéré comme la vitesse minimale requise par les consommateurs pour profiter pleinement du numérique). Globalement, sur les 189 pays classés, 139 pays n’atteignent pas ce niveau minimum.

Il faut cependant remarquer que certains pays africains ont de meilleurs résultats dans le domaine de l’Internet mobile. En effet, le classement des vitesses de l’Internet mobile classe le Kenya en première position devant certaines économies développées comme les Etats-Unis (14ème place sur 130 pays). 

La vitesse de connexion lente est une problématique dans plusieurs pays africains dotés de centres technologiques naissants. A Lagos par exemple, qui abrite l’écosystème technologique le plus important en Afrique, la vitesse et l’accès à Internet sont souvent cités comme une limitation majeure par les fondateurs de start-ups et leurs clients potentiels. Au-delà des start-ups technologiques, les particuliers aussi rencontrent autant de mal à se connecter à Internet.

Le rapport a également mesuré pour chaque pays le temps nécessaire pour télécharger un film HD de 7,5 GB.

Tandis qu’il faut moins de 20 minutes pour télécharger le film à Singapour, il faut plus d’une journée en République démocratique du Congo, au Burkina et au Gabon pour télécharger le même média.

Lorsqu’au Kenya (pays africain le mieux classé), le téléchargement nécessite près de deux heures, le téléchargement demande au minimum 18 heures au pays africains les moins bien classés.

La rédaction

Source : nticnews.com

Rédaction