Vivrier : Le premier marché du gros bientôt construit à Gadouan

Vivrier : Le premier marché du gros bientôt construit à Gadouan

Afin de garantir l’autosuffisance alimentaire en Côte d’Ivoire et de lutter contre la cherté de la vie par l’autonomisation des personnes en milieu rural, l’association agricole Laterre a procédé le samedi 16 décembre 2017 à la pose de la première pierre du marché du gros du vivrier de Gadouan. Cela, en présence des autorités administratives, traditionnelles et religieuses de cette circonscription.

En sa qualité de président de ladite association, M.Doumbia Kader a indiqué que l’objectif de son association vise à lutter contre la pauvreté. « A travers ce marché de gros du vivrier qui est national, nous voulons que l’autonomisation de la femme rurale soit une réalité. Les femmes bénéficieront de financement pour leur permettre d’être plus productif et de vivre de leur métier en toute dignité et suffisamment pour pouvoir subvenir aux besoins de leur famille. »


Selon lui, après la sous-préfecture de Gadouan, les sous-préfectures de Gonaté et de Bédiala ainsi le département de Mankono bénéficieront également de ce projet.

« Nous voulons mettent à l’abri de tout risque nos membres. Pour cela tout a été mis en œuvre pour régler définitivement l’épineuse question de l’écoulement des produits agricoles où notre Association demeure l’unique acheteur de la production de nos membres.

Félicitant cette association agricole pour cet important projet qui est en phase avec les objectifs du gouvernement ivoirien, le directeur régional du commerce, Boua Bi Constant a précisé que cela va redonner une nouvelle image au secteur vivrier dans la région du Haut Sassandra.

«Sachez que le ministre du commerce et de l’artisanat des PME est en phase avec cette belle initiative et a décidé de vous accompagner. », a promis Boua Bi constant.

Pour sa part, le premièr secrétaire général de préfecture, Mme Sanogo Karidia, épouse Dao, s’est réjouie de cette belle initiative. « Je reste convaincue que ce projet viendra contribuer à l’essor économique de cette circonscription de forte production vivrière et partant à améliorer le niveau de vie de nos braves populations ».


Guillaume kouamé  


Rédaction