image Tout est métier

Tout est métier

L’adage usité qui dit qu’il n’y a pas de sot métier n’a jamais été aussi vrai qu’à notre époque. Tant les besoins de l’humanité avec ses 7 milliards de ‘’bons vivants’’ sont incommensurables et son ingéniosité pour y répondre intarissable.

La société capitaliste et consumériste de notre ère amplifie le mouvement de libération de l’esprit. Les complexes aussi tombent. Les passions l’emportent. L’excentricité s’y invite. L’intelligence fait le reste…

Pour vivre heureux et épanoui, l’Homme a fusionné sa distraction et son travail.

Les férus de ‘’foot’’ qu’on raillait hier sont les Stars déifiées et les multi millionnaires qui emplissent nos fantasmes et entretiennent nos espoirs de voir un futur Drogba parmi nos enfants.

Quid de ces stars de la musique, du T, du cinéma, du cinéma X, ces adeptes des sports de l’extrêmes… Les jeux-vidéo sont un métier à plein temps pour certains avec à la clé des fortunes colossales.

Un regard en arrière et on voit comment le monde a changé.

Les professionnels du sexe battent le pavé à Paris pour réclamer plus de droit. C’est leur droit. Tout est métier.

Pour vivre et survivre, les Hommes savent transformer les petits rien qui les entourent en opportunités. Avec la pratique naissent des métiers, l’air de rien.

En Chine par exemple, il existe le métier de senteur de flatulences. Tout est métier !

Certes, il existera toujours des métiers plus prestigieux que d’autres, des métiers qui rapportent plus que d’autres comme avocat, médecin, pilote, journaliste, professeur, officier dans l’armée, banquier, etc., auxquels tous les enfants ont aspiré un jour.

De nouveaux métiers toujours plus prestigieux verront le jour, ou parce que le regard sur ceux existant aura changé. C’est déjà le cas avec les bouleversements induits par le numérique.

Mais à côté des métiers auréolés de prestige fourmillent un tas de petits métiers amusants, ingrats, salissants…mais qui nourrissent leur homme et apportent leurs lots de gratifications.